© OTOV

Neufchâteau

1er Site Patrimonial Remarquable des Vosges
  • culture et patrimoine
  • site patrimonial remarquable de Neufchâteau

Etablie sur la rive droite de la Meuse, aux marches de la Lorraine et de la Champagne, la ville de Neufchâteau est labellisée « PLUS BEAUX DETOURS DE FRANCE », une marque qui vous permet de découvrir de jolies petites villes en dehors des sentiers battus. Neufchâteau, dans ce cadre et du fait d’être Site Patrimonial Remarquable, s’applique à mettre en valeur son patrimoine architectural et artistique.

Plus Beaux Détours De FrancePlus Beaux Détours De FrancePlus Beaux Détours De France

La place Jeanne d’Arc

Elle est le cœur historique de Neufchâteau. Ancienne place du marché, elle distribue les rues principales de la ville et accueille une statue en hommage à Jeanne d’Arc. Les hôtels particuliers de la bourgeoisie commerçante et de la noblesse alignent leurs élégantes façades autour de la place et dans les rues Saint-Nicolas, Saint-Jean et Neuve.

Ne manquez pas l‘hôtel particulier Collenel (3 rue Saint Nicolas), ni la Maison des Goncourt qui appartenait au grand-père et à l’oncle de Jules et Edmond (2 place Jeanne d’Arc). Ces demeures privées sont ouvertes à la visite guidée, notamment l’été et lors des Journées Européennes du Patrimoine.

L’Hôtel de Houdreville

De style Renaissance, cet ancien hôtel particulier abrite l’actuelle mairie. Nous vous invitons à en admirer la façade, à visiter les caves médiévales et l’escalier Renaissance, restauré en 2014. Il compte parmi les 100 escaliers « Renaissance » à volées droites, à plafonds décorés, construits entre 1520 et 1650, conservés en France.

L’ancien tribunal d’instance

Ce tribunal se situe dans l’ancienne église du Convent des Dames Augustines qui fut convertie peu de temps après la Révolution Française. On y a rendu la justice pendant 210 ans lorsqu’il a fermé ses portes en 2010.

Ce qui peut surprendre en pénétrant dans la salle d’audience, c’est le mobilier. Mobilier qui n’est autre que celui du Couvent. Vous pourrez vous asseoir sur un ensemble datant du XVIIe s. et dont l’usage premier était la prière.

Autre surprise, contrairement aux tribunaux qui ont également fermés en 2010, celui de Neufchâteau a conservé son mobilier et plus précisément, les fauteuils du Président et des juges qui, datant du début du XIXe s. sont inscrits aux Monuments Historiques.

Deux églises médiévales : Saint-Nicolas et Saint-Christophe

L’église Saint-Christophe fut mentionnée pour la première fois en 1094. Le plus gros œuvre de l’édifice date du XIIIe s. et a connu quelques transformations aux siècles suivants (chapelles, sacristie …). Elle semble d’influence bourguignonne, comme l’attestent le rang de modillons couronnant l’élévation extérieure, et l’exceptionnelle galerie à 3 colonnes de la façade orientale.

A ne pas manquer : la chapelle Wiriot 1505 – Constituée d’une travée et d’une abside à cinq pans, cette chapelle de 4,3 x 3 m accolée à la première travée du bas-côté sud est la seule chapelle funéraire de l’église. Sa particularité exceptionnelle est son couvrement, puisqu’elle est la seule en Europe à présenter une voûte gothique à 12 clefs pendantes, dépourvue de voûtains.

L’édifice primitif de l’église Saint-Nicolas fut créé à la fin du XIe s. par le duc de Lorraine, Thierry II.
A la fin du XIIe s., il a laissé sa place à une nouvelle église où sa partie occidentale est construite sur la terrasse calcaire. Au-delà l’ensemble du chœur en surplomb sur la pente du terrain a nécessité pour la soutenir, la présence d’une importante église inférieure. Celle-ci a donc la particularité d’avoir 2 églises en une !

A ne pas manquer : l’Onction du corps du Christ datant du XVème siècle, les retables de la seconde moitié du XVIIème siècle, l’église basse…